troisième journée – l’Ena des enfants

Une visite aux laboratoires de l’Istitituto Italiano di Tecnologia (IIT) de Gênes sera organisée pour les plus grands par M. Gabriel Baud-Bovy, tandis que, pour les plus petits, Mme Linda Battistuzzi organisera un atelier intitulé « Le robot bien élevé », qui se tiendra à l’Alliance française de Gênes.

La recherche scientifique touche de fait les aspects les plus divers de nos vies quotidiennes : la façon dont nous nous communiquons, travaillons, nous déplaçons, nous amusons, etc. Elle influence notre perception du monde, mais également la manière dont nous l’organisons collectivement.

L’IIT est une institution scientifique de l’État italien consacrée à la recherche scientifique d’intérêt général susceptible de développement technologique et donc idoine à entraîner des retombées socio-économiques importantes. Il s’agit d’une institution de renommée internationale, dont le siège principal se situe à Gênes et au sein de laquelle travaillent nombre de chercheurs provenant de la France et des pays francophones. Des chercheurs francophones accompagneront les visiteurs, afin de leur montrer en détail les différentes spécialités. Nous remarquons le caractère exceptionnel d’une visite technique en français organisée en Italie, où la plupart des chercheurs sont anglophones.

La visite de l’IIT sera une illustration pratique du rôle économique et social (mais aussi politique) de la recherche scientifique. En particulier, on parlera des découvertes, récentes et nombreuses, des neurosciences cognitives, ce qui permettra aux enfants de se familiariser avec les notions fondamentales et de comprendre comment les neurosciences vont nous aider à accompagner les personnes handicapées.

L’atelier « Le robot bien élevé », conçu pour les plus petits, vise – quant à lui – à faire réfléchir les enfants au sujet de l’éthique dans leur quotidien pour imaginer ce que donnerait la notion d’éthique appliquée à un robot et donc justement ce que devrait être le robot « bien élevé ».

L’éthique des robots représente un enjeu majeur pour notre société. Les robots cognitifs, ceux de dernière génération, issus des neurosciences, peuvent impacter lourdement sur les comportements humains, induisant certains changements sociaux et culturels, et soulevant des questions en matière de sécurité, de respect de la vie privée et de protection de la dignité humaine (voir, à ce sujet, une importante étude de l’UNESCO : https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000253952_fre). Comme les enfants d’aujourd’hui deviendront les adultes d’une société marquée par l’omniprésence des robots, il nous paraît important de leur proposer (malgré leur jeune âge) l’éthique des robots en tant que sujet de réflexion.  

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.